06 avril 2013

J'ai vécu... Le Mur de Berlin

 

Le Mur de Berlin. En troisième je me souviens avoir été vivement intéréssée par le sujet. Sans aller plus loin. Et puis, à l'occasion d'un cours sur la guerre froide il y a quelques jours, j'ai fouillé un peu le C.D.I de mon lycée.

Et je suis tombée là-dessus :

 

 

Exactement ce que je cherchais. Des témoignages. Du concret quoi.

Au nombre de trois ils offrent un magnifique éclairage sur la vie à Berlin : avant, pendant et après le mur.

A l'Ouest d'abord avec un monsieur très courageux, Ralph Kabisch, qui a aidé à la construction d'un passage sous-terrain. Il a défié les gardes-frontières et aidé à s'évader des dizaines de fugitifs.

Sur le Mur ensuite, avec un garde-frontière justement, Raimur Richard dont le nom a été changé. En effet il est considéré par certains "comme un homme à abattre" car "pour une partie de l'opinion publique allemande, avoir été garde-frontière au temps de l'Allemagne de l'Est, c'est aussi terrible qu'avoir servi dans la Waffen SS". Même s'il s'est retrouvée là contre son gré, un peu par hasard. Alors qu'il n'est qu'une des nombreuses victimes du régime communiste de l'époque. Il voulait simplement faire des études longues : il raconte ce qu'il a dû subir avant de pouvoir atteindre son but.

A l'Est enfin, Ruth Misselwitz, pasteur, témoigne de sa révolte envers une dictature qui l'oppressait. Elle explique comment, avec les moyens du bord et au péril de sa vie elle a tenté de faire changer les choses en créant, en pleine Guerre Froide un "Cercle pour la paix". Plus tard elle découvrira que la Stasi avait eû pour projet de la tuer.

Après ces témoignages tout de même parlant, suit un dossier apportant des précisions sur le contexte de la Guerre Froide et sur le Mur.

En bref, je recommande ce livre qui se lit rapidement et permet d'avoir un aperçu assez complet de ce qu'était la vie au temps du Mur de Berlin.

 

 

Posté par Herbe Folle à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur J'ai vécu... Le Mur de Berlin

Nouveau commentaire